Théorie polyphonique de l’histoire

Dans la recherche historique, la théorie de l’histoire n’est souvent discutée que de façon implicite. Un échange explicite à propos de la qualité, de l’utilisation et des préoccupations de la théorie de l’histoire reste la plupart du temps muet et inexprimé. Pour cette raison, nous souhaitons rassembler des projets sur la question de ce que peut et doit apporter la théorie de l’histoire dans la rubrique « Théorie polyphonique de l’histoire ». Ces projets polyphoniques seront le point de départ pour la réflexion sur la théorie de l’histoire, par la suite. Ainsi, nous serions très heureux si vous pouviez esquisser de tels projets sur la théorie de l’histoire, dans un texte d’une longueur d’une à trois pages. Les questions suivantes pourraient guider votre interrogation, mais ne sont pas exhaustives :

• Qu’est-ce que la théorie de l’histoire véritablement et que peut-elle accomplir ?
• Dans quel domaine la théorie historique présente-t-elle une plus-value ? Pour l’histoire ? Pour la société ? Ou bien pour d’autres disciplines ?
• De quoi s’agit-il quand il est question de « théorie de l’histoire » ? Ne devrait-il pas toujours être question de « théories de l’histoire » ? Est-il question de la théorie voire des théories de l’histoire en tant qu’objet(s) d’étude, représentation du passé ou discipline ?
• Quelle est la relation entre la théorie de l’histoire et la recherche historique ?
• Comment différencie-t-on la théorie de l’histoire de la philosophie d’histoire ?
• Quelle importance la théorie de l’histoire possède-t-elle dans la culture académique ?
• La théorie de l’histoire présente-t-elle des spécificités nationales ou autre en comparaison internationale ? Est-il possible de justifier cela historiquement ?

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search